Dev
Aperçu du champion : Séraphine

L'idole la plus populaire de Runeterra.

DevAuteurRIOT CASHMIIR
  • Copié dans le Presse-papiers

Séraphine est une championne unique. Elle a des comptes sur les réseaux sociaux, elle prend des selfies avec son chat et collabore avec le groupe mondial de pop K/DA. Mais on n'est pas là pour parler de cette Séraphine-là.

La Séraphine que nous avons tous vue quitter sa chambre pour devenir une sensation internationale de la pop n'est pas exactement celle que vous trouverez dans la Faille. Ce n'est pas un « champion K/DA » - ça, c'est dans la réalité. Séraphine est une pop star piltovienne qui veut créer un lien avec tous ceux qui l'entourent. Elle est sensible, tenace et altruiste. Et elle veut vous convaincre d'aimer sa musique.

Mais ça n'explique pas comment nous avons obtenu cette Séraphine. Comment est-elle devenue une chanteuse à succès dans Runeterra ? Qui est-elle vraiment ? Et comment avons-nous inclus une pop-star dans League ?

Une pop-star piltovienne

Le terme « pop-star » évoque forcément d'immenses icônes culturelles, avec des danseurs, des projecteurs et des stades pleins à craquer. Alors comment cela cadre-t-il avec Runeterra, un monde où les gens utilisent des épées, des boucliers et parfois un pistolet avec un chargeur semi-interne ?

« Le monde de Runeterra est composé de technologies assez variées, alors nous avons eu quelques options à étudier pour Séraphine », explique l'autrice narrative Rayla « Jellbug » Heide. « Mais ma première idée a toujours été d'en faire une chanteuse de Piltover et Zaun. Zaun en particulier est un endroit sombre, avec des personnages sombres, et nous n'avons pas vraiment eu l'occasion d'explorer les éléments créatifs et positifs de cette région. Je trouvais ça très intéressant. »

Piltover et Zaun sont le cœur du progrès technologique de Runeterra. Nous avons rencontré les inventeurs, les scientifiques et les… savants fous de ces cités jumelles. Mais pas leurs artistes. Leurs musiciens. Nous savons qui alimente l'esprit inquisiteur de Piltover et Zaun, mais qui nourrit leur esprit ?

01_Seraphine_Concept.jpg

« C'était logique que Séraphine vienne de Piltover et Zaun, parce que leur niveau de technologie évoque un lien avec le monde réel », explique l'artiste conceptuelle Anna « Newmilky » Nikonova.
« Pour moi, les pop-stars sont plutôt un phénomène moderne. Je l'imaginais prendre un selfie et j'avais du mal à lui trouver une place naturelle dans Runeterra. Je devais vraiment donner l'impression que Séraphine et sa musique venaient de Piltover et Zaun. Qu'elles avaient évolué là et qu'elle était devenue leur pop-star. Alors je devais comprendre la technologie qu'elle pouvait utiliser, pour ne pas trop calquer sur le monde réel. »

02_Seraphine_Spread.jpg

Hextech est un pilier de Piltover et Zaun depuis un moment. Ils alimentent le cœur des inventions de la région (et le cœur de cette chère Camille Pattes-coupantes) et c'est ce qui leur permet ce niveau de modernité. C'est la manière dont Séraphine utilise son micro, dont elle se produit devant le public. C'est aussi ce qui nous a permis de lui donner une silhouette unique.

03_Seraphine_Stage.jpg

« Au début, Séraphine se promenait avec son micro et des effets visuels. Mais nous avons rencontré un problème fréquent, qui est de faire en sorte que les nouveaux champions se distinguent autant que possible, sur le point de vue physique, des autres champions », explique Newmilky. « Alors nous avons eu l'idée de la plateforme, qui est très cool. Les animateurs pouvaient la faire danser et utiliser des animations amusantes, parce qu'elle n'a pas besoin de garder les pieds par terre. »

Cadre : trouvé. Scène : trouvée. Technologie : trouvée. Il ne restait plus qu'à ajouter des paroles à son histoire.

Chante la musique de ton âme

« Je voulais que Séraphine soit pleine d'empathie », explique Jellbug. « Dès le début, nous avons cherché un moyen de la rendre unique en tant que champion de League, et unique en tant qu'artiste. Les pop-stars sont souvent monumentales et intimidantes. Mais ce n'est pas ce que nous voulions pour Séraphine. Alors nous avons décidé d'amplifier son empathie, pour qu'elle ressente l'émotion d'autrui sous forme de musique. »


Non seulement Séraphine peut entendre les émotions des gens autour d'elle, mais elle peut aussi les entendre depuis une autre source.

04_Seraphine_3.jpg

« La plupart des Piltoviens l'ignorent, mais l'hextech dépend de cristaux qui contiennent une âme de Brackern (c'est-à-dire, de la famille de Skarner) », explique l'auteur narratif Daniel « Istogaiden » Couts. « Cela a de lourdes implications, mais Séraphine est la première personne qui peut entendre le brackern dans ces cristaux. Le chant est important pour les Brackerns et ce chant se poursuit dans les cristaux. Elle se lie à l'un d'eux en particulier, se perd dans son chant et au passage apprend à utiliser son pouvoir. »

Séraphine a passé sa vie entière au milieu d'un bombardement musical qui émanait des habitants de Piltover et Zaun et des âmes piégées autour d'elle. Elle ne peut peut-être pas les sauver, mais elle s'inquiète quand même pour eux et pour ses concitoyens.

Elle veut établir un lien avec les autres et les élever, alors elle apprend à le faire de la seule manière qu'elle connaît : par la musique. Elle prend ce déluge de chansons, aussi bien tourmentées que joyeuses, pour leur donner un sens, une beauté, afin d'en faire un message qu'elle peut distribuer autour d'elle.


05_Seraphine_.jpg

« C'est un moment magique quand on est dans le public d'un concert et que le chanteur croise votre regard… Il y a un moment d'extase, comme s'il chantait seulement pour vous. J'y pensais souvent, parce que c'est littéralement ce que fait Séraphine », explique Istogaiden. « Elle entend le chant de votre âme et vous le renvoie comme aucun autre artiste ne pourrait le faire. C'est vraiment beau. »

La musique en action

Toutes ces histoires d'émotions et de musique, c'est bien en théorie, mais n'oublions pas que League est un jeu. Elle apporte peut-être l'unité à Runeterra, mais comment le pouvoir de la musique peut-il unir vos coéquipiers dans la Faille ?

« Je travaillais sur Séraphine à une époque où je pensais que tous les gens qui jouaient à League se détestaient les uns les autres », se souvient le game designer en chef Jeevun « Jag » Sidhu. « Les gens avaient l'air de déplorer que League soit un jeu par équipe. Je voyais des messages sur les réseaux sociaux de gens qui étaient furieux de devoir jouer avec leurs coéquipiers. Je voulais vraiment que la conception de Séraphine règle ce problème, d'une certaine manière. Je voulais vraiment que les gens qui joueraient Séraphine, ou avec Séraphine, se souviennent que les jeux en équipe sont amusants et que tout le monde aime jouer avec ses amis. »

06_Seraphine_5.jpg

Les compétences de Séraphine encouragent les gens à jouer ensemble autour d'elle. Sa compétence passive modifie ses sorts de base, ce qui permet davantage de dégâts, des bonus uniques et des soins occasionnels. Et plus il y a de gens autour d'elle, mieux c'est.

« Je voulais que les compétences de Séraphine permettent de partager la scène avec elle, et son Z, Son ambiophonique, sert exactement à ça. Il apporte un bouclier et un bonus de vitesse de déplacement de zone. Mais avec sa compétence passive, ça devient entièrement autre chose », explique Jag. « Si Séraphine possède déjà un bouclier, elle se soigne et soigne ses alliés… et ses alliés se soignent eux-mêmes et entre eux. Donc, plus vous avez de gens dans le sort, plus tout le monde en profite. »

Mais ce n'est pas la seule façon dont Séraphine encourage ses équipiers. Son ultime, Bis, lui donne une chance d'encourager ses alliés et lui donne un moment d'action.

07_Seraphine_9.jpg

« Les mages sont amusants à jouer parce que leurs ultimes sont très flamboyants, comme Karthus ou Orianna. Et puisque Séraphine est une pop-star, il lui fallait un moment encore plus grandiose », raconte Jag. « Elle prend une grande inspiration, pousse une note aiguë très forte et lance un charme de zone. Les ennemis subissent des dégâts et s'approchent d'elle, mais le plus cool, c'est que le sort s'étend chaque fois qu'il touche un champion… même un allié. »

Il y a un moment dans la vie de tous les champions d'assaut, où ils font la Lame du zénith de trop ou cherchent l'action parfaite « ma tête me dit de fuir, mais mon corps me dit d'y aller » façon Lee Sin, avant de comprendre que leur équipe ne pourra pas les rattraper. Mais avec Séraphine dans votre équipe, ça n'arrivera plus. Elle n'attend que le moment où elle pourra occuper le centre de la scène, lancer sa note aiguë et envoyer son ultime grâce à ce coéquipier « trop éloigné » pour réussir un charme sur cinq personnes. C'est le moment de coopération et de collaboration ultime. C'est le spectacle parfait de Séraphine.


08_SeraphineCloseup.jpg

Une fois son jeu de support déterminé, il ne restait qu'à donner des chansons à la pop-star.

« J'avais travaillé sur le skin True Damage Ekko, alors je m'y connaissais en champions musicaux, mais ça ne veut pas dire que Séraphine était plus facile à créer », avoue le concepteur audio Jayvon
« Riot Jirsan » Rymer. « C'est une chanteuse, alors je voulais que la musique vienne de sa voix. L'équipe de Riot en charge des voix, qui gère les doublages, m'a trouvé des mélodies de la doubleuse de Séraphine, pour en faire les effets. »


Riot Jirsan est devenu producteur à part entière sur les clips vocaux bruts de Séraphine et a utilisé différents plug-ins pour modifier les enregistrements et en faire la base de ses effets sonores. Puis, pour donner aux joueurs davantage envie de se regrouper autour de Séraphine, Riot Jirsan a créé une sono afin que les joueurs sachent quand ils sont à portée pour obtenir les avantages maximaux.

Un rappel

Séraphine chante avec toute son âme, et elle ne veut qu'une chose (c'est adorable) :

« Séraphine veut que tout le monde sache qu'elle les aime », sourit Newmilky.

« Étrange », ajoute Istogaiden. « Je me disais la même chose. »

« Pareil ! » s'étonne Jellbug.

« Moi aussi », conclut Jag. « Ça doit vouloir dire qu'on est ses premiers fans. »




  • Copié dans le Presse-papiers